16 août 2005

A la Fnac, cette semaine...

Il y a peu de temps, j'ai vu passer une annonce pour un reportage télé. Il s'agissait d'une journaliste qui recherchait des thésard(e)s en situation de précarité (pléonasme). Je me serais bien manifestée afin de donner mes "1001 petits trucs pour faire de la recherche à peu de frais", mais je me disais que ma condition d'allocataire-monitrice n'avait rien de précaire comparée à celle de mes petits camarades qui n'avaient pas eu la chance d'obtenir les faveurs de la Très-Sainte-et-Très-Généreuse-République. Pourtant, ma situation aurait ravie M6 ou Karl Zero, j'en suis sûre, tant les moyens que j'emploie sont variés et ludiques pour compléter ce salaire pourtant fabuleux. Je refuse ici d'étaler au grand jour mes talents de webmasseuse de sites pour grandes personnes. Il aurait fallu que je témoigne en déguisant ma voix, coiffée d'une perruque ridicule en poils de cul, ce que mon orgueil se refuse à accepter.
Je me contenterai de vous révéler mes petits trucs pour faire une thèse à peu de frais. Comment lire des livres gratuitement ? Bien-sûr, si je vous dis que des bibliothèques sont là pour vous faciliter les choses, je ne vous apprendrais rien. Encore faut-il entendre le mot "bibliothèque" au sens large. Que n'avez-vous pensé à aller feuilleter quelques livres au café de la FNOUC - muni d'un petit calepin et d'un stylo ? N'exagérez pas non plus: pas la peine d'apporter votre portable et de demander qu'on vous le branche parce que votre batterie n'a pas supporté les 5 heures passées à lire tout le rayon science politique de votre magasin préféré devant un café. Vous êtes prévenus, je ne cautionnerai pas un tel agissement!
Mais parce que vous êtes très raisonnables, et n'utilisez la FNAC qu'avec parcimonie dans des moments de crise (Le Saviez-vous: la FNAC est toujours ouverte plus tard que la BNF), je vous livre ici l'un de mes petits secrets. Le site Amazon.com (ou Amazon.fr, mais il y a finalement peu d'éditeurs qui y consentent) vous offre la possibilité de lire quelques pages de vos ouvrages préférés. En anglais la plupart du temps, mais après tout, vous êtes en thèse, n'est-ce-pas, et l'on requiert de vous que vous ne vous arrêtiez pas aux ouvrages français. Je connais même un ami qui a inventé des titres en lithuanien et en islandais, histoire de montrer qu'il connaissait d'autres dialectes amusants et que le pack "caractères cyrillique et & grötois" était bien installé sur son pc. (Si votre directeur de thèse est sensible à ce genre d'argument d'autorité, pensez-y... on ne parsème jamais assez sa thèse de références islandais, ou de gröt entendu, toujours en italique). Bref... Pensez à aller sur Amazon.com, et à chercher "à l'intérieur". Si le mot "gouvernance" vous passionne (mais oui, vous aussi vous pourrez un jour inventer un mot sans contenu lorsque vous serez très connu), alors vous pourrez trouver l'ensemble des ouvrages qui en parlent, dans la mesure où leur éditeur auront permis une recherche "plein texte" - le fameux "search inside" ou "cherchez au coeur du livre". Fabuleux, non ? Vous me remercierez plus tard. Continuons. Considérons maintenant l'ouvrage sur la E-gouvernance dont vous tenez ab-so-lue-ment à lire un extrait (si si, admettons). Vous trouvez à la page 25 le mot e-gouvernance, mais que supposons encore que vous teniez absoluement à lire la page 28 (on ne vous autorise que 2 pages avant et 2 pages après). Il suffit de taper à nouveau dans le "search inside" un mot de la page 27, et hop, vous pouvez lire jusqu'à la page 29. En répétant l'opération à loisir... vous pourrez lire tout le livre. Si vous tapez un mot très commun (les livres sont plein de mots très communs parfois), vous pourrez lire tout encore plus facilement à partir de la page de résultats.

Maintenant, vous pouvez me remercier, allez-y, ne vous gênez pas.
(ce message n'est pas sponsorisé par la FNAC ou Amazon, et je ne vous recommande pas la lecture d'un ouvrage dont le titre comprend la mention de "gouvernance", c'est dit).

4 commentaires:

Guillaume a dit…

Moi aussi j'ai un truc de thésard pour lire gratuitement, mais ça ne marche qu'avec les labos/universités trés riches. Il suffit de faire acheter l'ouvrage convoité par son labo/université! ça marche trés bien, la preuve : un collègue a récemment fait acheter un livre pour la modique somme de 2000 euros!!! (ils sont fous au labo, je me demande bien comment il a réussi à faire passer ça!)

Co-hab a dit…

Ou bientôt y'aura google print aussi...

machiavel007 a dit…

oui enfin les labos, faut déjà en avoir. Pas tous les thésards sont dans un labo et pas tous les labo payent des livres à leurs thésards, surtout en sciences humaines...
Et puis, pour avoir bossé pourun labo déjà, j'en avais un peu marre d'être payée en livre 6 mois après avoir fini mon boulot... ou en stylos ou cartouches d'encre... (authentique!)

chach a dit…

http://www.geekculture.com/joyoftech/joyarchives/748b.html
J'ai tout de suite pensé à toi :)