02 octobre 2008

Logotomie

Dialogue de créatifs.
- Dis, on va leur refourguer quoi aux chercheurs comme logo ? Il faut un truc qui fasse moderne baroque, rouge et vert anis, genre Valérie Damidot tu vois...
- Ouais, mais p'tête un truc plus simple , qui marche pour les maths, la physique et la philo aussi... enfin les maths et la physique surtout. Moi je me souviens d'un cours de math, avec des gros ensembles, genre mobiles de Calder, C est dans N, mais pas dans R, donc où est S ? Un truc avec des grosses patates quoi.
- Ah ouais, une grosse patate quoi. Ouais. On commence par là. Bon... une fois qu'on a la patate on met les lettres dedans, non ? Le C, le N, le R, et le S. Ah tiens, N et S, ça fait Nicolas Sarkozy. C'est marrant ça...
- Ah ouais tiens, je suis sûr qu'ils l'avaient pas vu les chercheurs, ces cons. Tiens, on va les mettre en bleu ciel les initiales, couleur UMP... au cas où ils n'auraient pas compris d'où ça vient leur réforme...
- Et le C et le R en blanc ? Genre la recherche en blouse blanche quoi, ou alors blanche comme un nuage, le chercheur, c'est le mec [sic] qui est souvent dans les nuages, non ?
- Ouais ! Les nuages, très bon ça coco! T'es un vrai poète! On devrait p'tete faire genre Air France, l'avion qui dépasse les frontières, dans les nuages, genre "les frontières c'est naze", tout ça. Ca va leur plaire, c'est des gauchistes ces gens-là, d'façon.
- Ouais, laisse tomber Air France, Nivea c'est mieux comme charte graphique, ils ont un centre de recherche super. On leur a refourgué un logo patate naze bleu layette il y a un an, c'est très bien passé...
- OK, bleu layette et blanc donc. Bon et où on colle la phrase choc ? Il faut un truc genre "le pays où la vie est moins chère", un truc qu'on identifie tout de suite.
- Ben "les frontières tuent" ? façon paquet de clopes ?
- Nan, c'est naze, ils resortent ça à chaque manif'. Faisons plus simple: "dépasser les frontières". De toute façon, ça sera trop petit sur les logo, personne pourra lire, on peut bien écrire n'importe quoi.
- Ah bah tant qu'à faire mettons une grosse connerie alors? Ou genre un gros doigt? Tu te souviens, le logo de la ville de Liège, "une ville, un esprit" ? Ces cons n'ont même pas vu qu'on avait refilé un doigt d'honneur en logo... ah, on s'était bien marré avec Robert.
- Bon bah foutons la devise dans le "n" alors, façon tube à essai renversé. Les chercheurs, ils iront pas chercher plus loin d'façon, ils verront que le tube à essai. C'est la recherche ça, la blouse blanche, la patate et le tube à essai. Et puis nous, ça nous fera marrer dans 10 ans quand on dira qu'en fait, le CNRS s'est fait entuber profond avec son logo, comme l'Arc avec Crosemarie...
- T'as pas peur un peu que ça fasse pas très ouvert tout de même ce truc qui vient buter contre la lettre, et la patate enfermée dans une autre patate ?
- Mais non, laisse tomber, on a fait le même en 5 mn pour les fauteuils Stressless, ils ont dit que ça plaisait aux vieux.
- Ah ouais, t'as sûrement raison alors. Parce que sinon, j'avais une autre idée pour déconner, en partant de la forme d'un comprimé de Viagra, et...
- Arrête, tu déconnes là, faut rester sérieux, c'est la recherche quand-même...

6 commentaires:

Octave a dit…

Merde y'a un mouchard dans notre bureau.

Julio a dit…

ça me fait penser à deux galets peints !

Brunooo a dit…

Octave, demandez l'aide d'Olivier B. , le PDG de Taser est sans doute dans le coup.

Ma chère Machiavel007, merci pour cette brillante analyse. Votre interpretation du NS de CNRS (en bleu UMP) est particulièrement bien vue.

Je pense cependant que vous y allez parfois un peu fort, tout de meme. Ne vous est-il point venu à l'esprit (que vous avez, je le sais, fort developpé) que ces professionnels ont fait un travail impeccable ? Je m'explique:

Ce doigt d'honneur sur le logo de la ville de Liege, n'est-il pas précisement le plus clair des messages que la ville souhaite adresser à ses voisins néerlandophones en general et à Yves leterme en particulier ? Le positionnement de ce logo sur l'autoroute d'Anvers ne vous a point donné cette idée ? Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours... Quel brillant résumé !

Ce slogan, pour le CNRS.... "Dépasser les frontieres"... comment mieux résumer l'état d'esprit de ce corps de la fonction publique (esprit qu'il a fort developpé, vous savez à quel point j'en suis convaincu) qui passe l'essentiel de ses loisirs (temps de travail compris) à chanter l'Internationale ("abolissons les frontieres"), signer des pétitions pour les sans-papiers ("dépasse cette frontiere là, damné d'une terre lointaine, et n'oublie pas de siffler la Marseillaise au prochain match de foot")... et à faire relire sa derniere publi en Anglais par un étudiant anglophone trainant dans le labo pour éviter d'etre trop ridicule au prochain congrès au Formule 1 de Meudon. (Maitrise des langues étrangeres)

Tout ceci pour dire qu'il faut savoir garder foi en ce corps de métier si souvent decrié...

Ci-joint, pour illustration, la photo d'un jeune entrepreneur qui a su garder la foi en son agence de pub. Bien lui en a pris, pour lui elle a fait des miracles !

http://sdic-orleans.cef.fr/sdic/images/publicite/marketing.jpg

Au plaisir de vous relire bientôt

Brunooo

Anonyme a dit…

il y a des directions régionales du cnrs qui sont tellement fières du nouveau slogan qu'elles affichent le dépassement des frontières en dessous de la patate déformée plutôt que dans le cul-de-sac

enfin j'dis ça, j'dis rien hein...

Anonyme a dit…

du nouveau logo, je voulais dire. Je m'emmêle les patates (chaudes).

Claire a dit…

Et pis si tu retournes le beau logo (parce que tu es chercheur et que tu n'as rien de mieux à faire de tes journées), tu te rends compte que "dépasser les frontières", tu l'as dans le... Et c'est là qu'on voit que, effectivement, ce logo est magistral, et qu'une image vaut mieux que dix mille meeting avec Pécresse pour comprendre l'esprit de la réforme du CNRS.