07 novembre 2005

Procrastatatisation

Aujourd'hui, j'ai essayé pour vous la procrastination en compagnie de mes parents. C'est tout aussi redoutable que celle qui vous est inspirée par la télé, vos amis, Internet, ou la trace de poussière, là -oui, là- qu'il faut absoluemet éradiquer maintenant car, vous le sentez, votre vie en dépend. C'est tellement vrai que la fille la plus rebutée par le ménage (au hasard, moi) devient une accro du plumeau swiffer sans trop savoir pourquoi. Donc aujourd'hui, c'était procrastinatio avec les parents, qui ne se rendent pas bien compte qu'il me reste encore du boulot afin de faire mon index onomastic-tic-tic et thématic-tac-tac. Et encore bien d'autres choses imparfaites sur l'exemplaire de démonstration (échantillon gratuit - ne peut être vendu) remis à ma fac il y a deux jours.
Bref, je suis allée aujourd'hui voir le beau rosier grimpant de maman (oh, c'est vrai qu'il est joli et que les fleurs simples c'est plus florifère !) et papa m'a remis les papiers des impots qui continuent d'arriver chez eux (oh! c'est vrai que c'est joli aussi et que la CSG c'est mieux quand c'est mensualisé !). Bref, je me suis amusée comme une petite folle.

1 commentaire:

Socionome a dit…

Tiens, j'espère bien qu'ils auront réparé la machine à café à la fac, voilà qui alimenterait les conversations...