28 avril 2008

Interro surprise !

Et voilà, sitôt la reprise de ce blog annoncée, je déserte déjà. Et oui, j'ai l'art de me mettre les fers aux pieds. Je m'oblige moi-même. Mais au fond, qui suis-je sinon votre écho, votre conscience, votre Super Nanny, ou encore Pascal, votre grand-frère. Je vous donne bonne conscience lorsque vous allez faire vos 100 parties quotidiennes de Gromo, superpoker tous vos amis sur facebook plutôt que d'écrire votre prochain article, mettre à jour votre CV, ou répondre aux e-mails restés en souffrance depuis un mois dans votre boîte email qui n'en peut plus, elle aussi, à la fin. D'ailleurs, elle n'est pas la seule: vous perdez toute crédibilité auprès de vos amis, votre famille vous renie, et vous perdrez bientôt votre copain, votre copine qui part avec le chat parce qu'il/elle ne veut plus arpenter Paris à velib' seuls le dimanche pendant que vous faites semblant de travailler.
Alors, pour vous rassurer, vous continuez. Vous vous dites "ah! il y a pire que moi! Elle non plus ne va jamais rentrer dans les nouveaux critères de la recherche française de qualité (certifiée norme NF, n'oubliez pas le petit logo, là) et elle aussi sera obligée de continuer à partager des chambres d'hotel à 2 intervenants pour pouvoir aller parler à des colloques sans en être de sa poche". Je vous répondrais donc de façon très malhonnête que tout le malheur des thésards procrastineurs vient en fait du moment très précis où l'un d'entre eux a commencé à ouvrir le premier blog. Et là, vous conviendrez aisément que je n'y suis pour rien. Et puis, Jean-Jacques et ses considérations jalouses sur la culpabilité originelle du premier homme qui s'accapare un bout de friche m'habitent, alors qu'hier, c'était plutôt Nikos Aliagas et la philosophie hellénistique et qu'avant-hier, je ne sais plus très bien ce qui m'habitait mais encore un truc très bobo de toute façon.
D'où, in fine, la grande question existentielle du soir - amis du soir, bonsoir - Ouvrir un blog est-il un droit naturel ? Vous avez 2h15 et n'avez droit à aucun document.

4 commentaires:

Brunooo a dit…

Auriez-vous rate un lien hypertexte sur "encore un truc tres bobo", chere amie ?

Anonyme a dit…

Bonjour Machiavel007,

J'aurai une question existentielle urgente: auriez-vous la date limite officielle de soutenance des thèses pour 2008? Le site de la SAES (la société des anglicistes) donne deux informations contradictoires: l'une sur la page d'accueil (10 décembre) et l'autre dnas le bulletin de juin, p. 17 (1er décembre). Les deux dates émanent du président de la section CNU concernée. Impossible d'avoir des informations plus claires, et le décret paraît généralement fin juillet... Bref, c'est rageant. Si une de vos connaissances du CNU pouvait nous éclairer? Dans l'attente et l'angoisse, Clara

Anonyme a dit…

Le CNU est une institution qui ne devrait pas exister (du moins pour la qualification). C'est unique au monde! J'ai un bon parcours mais le CNU me bloque.
Nous devrions faire front!
Les recrutements uniquement par les Universités devraient largement suffir...
La prochaine loi va-t-elle changer la donne?
Vous en pensez quoi?

Anonyme a dit…

Visiblement, c'est le 10 décembre 2008... Allez voir le calendrier sur le site du ministère (près de la crypte du dieu Antares)