02 janvier 2006

"Mes meilleurs voeux pour 2006"

Avec mon amie Poupoune et ses amis, on a fait un restau pour fêter le non-réveillon du 30 décembre au soir, non-réveillon qui m'a bien détendu, alors que mon directeur de thèse venait de me dire dans la journée qu'il fallait maintenant bien que je galère un petit peu, que je ne pouvais pas avoir toujours tout cuit, que maintenant allait commencer le véritable parcours du combattant. Pour commencer 2006, je trouvais ce genre de voeux d'un optimiste et d'une bienveillance de circonstance.
Ca a bien calmé la demi-molle d'enthousiasme que je commençais à resentir seulement 15 jours après ma soutenance. Bref, l'argument selon lequel il faut "en chier" me troue le cul. Voilà, c'est dit. Rassurez-vous, je suis une fille bien éduquée, et je ne parle ainsi que lorsque je suis très contrariée. Et je suis fort contrariée.
Les vertus de la patience, de l'abnégation ou encore le martyr purificateur du docteur à la recherche d'un poste, tout cela me ramène irresistiblement à une vision très IIIe République, très operette, ou très Feydeau pour la finesse (sic) de son analyse des existences bourgeoises. On imagine la scène: 5 ou 6 personnages sur la scène qui chantonnent en roulant les r, en costume 1900, et qui regardent un parterre de jeunes docteurs et doctorants:
"Ah! Ah! Ah! Elle aura bien mérité de la patrie
Après avoir mangé et bien grossi
Pendant sa thèse maintenant, fini!
Au riz, à l'eau, et aux patates aussi!
Ah, mais fillette, que d'impatience
Servir la nation, cette récompense
Vous l'aurez un jour, peut-être
Et sera, alors, bien une fête..."
Et comme je suis très contrariée aussi de ne pas avoir eu de nouvelle de certains de mes amis (ou de ceux que je prenais pour tels) à l'occasion de ma soutenance, j'ai pris ma première résolution pour l'année 2006: faire un grand tri parmi ceux de mes connaissances (mot désormais plus adapté) pourtant encore assez récentes que l'invitation à mon pot de soutenance avait rendu visiblement définitivement muets. Tout comme ceux qui, étant au courant de l'affaire, ne s'étaient pas plus préoccupés du résultat des courses. L'année commence bien donc, et c'est la tête dans la gamelle d'eau du chien que je vous souhaite à tous une très bonne année 2006.

5 commentaires:

asphodele a dit…

Euh ça n'a rien à voir, mais moi aussi je veux le pack nintendog mais apparement c'est la méga rupture stock (j'ai envoyé mon thésard de copain en éclaireur dans les fnac parisiennes), je crois que l'on va être deux à galérer ou alors faudra acheter la console et le jeu séparément.Nouvelle problématique : le fait d'être docteur permet il de trouver plus facilement un pack nintendog en rupture de stock? Les docteurs ont ils de super pouvoirs? La réponse bientôt

RX a dit…

Moi, je dépose un boudin aux châtaignes & pommes en l'air, dans ta gamelle.

machiavel007 a dit…

les packs rose et bleus Nintendogs sont en rupture de stock. Mais j'ai la mienne, achetée en prévision à quelques jours de la soutenance... :-) Je crains que le fait d'être docteur ne rende pas plus intelligent :-(

Quant au boudin aux châtaignes et à la salade tiède de lentilles, ON Y RETOURNE QUAND TU VEUX !!!!

asphodele a dit…

Suite et fin de ma quête du nintendog pack perdu (même si tu t'en fout moi je m'incruste), je viens d'en trouver un ce matin aux Pays Bas (j'y suis rentrée hier), donc DS bleue+nintendog version labrador. Hé hé je suis trèèèèèèèès forte, donc ce n'est pas une question de super pouvoirs mais une question sur l'inclination que peuvent avoir les habitants d'un pays à jouer aux jeux vidéos (excellent sujet de thèse au passage, Calvinisme et jeux vidéos : l'un empêche t il l'autre? s'ensuivrai 3000 pages de réflexion sur l'imaginaire calviniste, sa représentation du mal chose qui aboutirai a une piste de réflexion en prenant pour étude empirique mon aventure de la quête de la nintendog perdue, très bon ça coco!)

machiavel007 a dit…

en attendant, va falloir sortir le chien, il a fait ses besoins partout là :-)