23 février 2006

Les chercheurs atteints de la grippe aviaire

Il y a des symptomes qui ne trompent pas. Une déprime qui dure un peu trop, de la fièvre, des période de stress intense et d'activités désordonnées. C'est le H5N1 qui couvait en fait depuis longtemps mais dont la période d'incubation n'était pas encore bien connue du gouvernement.
Comme cette année, nous n'avons pas de 29 février, c'est le 28 février que la grande manifestation de protestation contre la prochaine "loi sur la recherche" se déroulera en plusieurs endroits de notre doulce France. A Lyon par exemple, un enterrement symbolique s'opèrera place Belcourt, où chacun pourra amener un objet qui représente son objet de recherche ou sa discipline. Inutile de vous dire que ce jour là, ceux des chercheurs en science politique qui défileront aimeraient bien enterrer vivant les auteurs de ladite loi, comme le fut Michel Strogoff dans le désert... C'est marrant, parce que justement, je me rappelle très bien du film adapté de l'ouvrage de Jules Verne, avec Curd Jürgens - que je trouvais bien mais un peu âgé pour incarner un officier de 30 ans. Il avait réussi à faire croire à tout le monde, sauf à sa vieille mère, qu'il n'était pas si aveugle qu'on le croyait... J'ai toujours pensé que c'était dangereux de faire semblant de ne rien voir.

1 commentaire:

RX a dit…

Là, ça ne va plus.
Le récit épistolaire commence à ressembler à une longue descente aux enfers depuis en fait l'obtention de ta thèse.
STOOOOOOOOOOP!!