20 mai 2007

"C'est un début..."

Je file un mauvais coton (la langue française est pleine d'expression délicieusement surannées)... je n'arrive pas à écrire mon texte de présentation... J'imagine que l'entretien n'a pas grand chose à voir avec les questions traditionnelles des chasseurs de tête dans le privé...
"Si vous deviez citer 3 de vos qualités et 3 de vos défauts?"
- euh... je suis bavarde ? je suis bourdieusienne ? je suis euh... spontanée ?
- euh ok, maintenant vos 3 qualités ?
- ben, c'était mes 3 qualités ça..."
Et puis les autres questions du genre "votre couleur préférée ? Là, je sais que d'ordinaire, il faut éviter de dire "Noir" ou "Gris", sinon on passe rapidement pour quelqu'un de déprimé qui va revenir cher à l'entreprise en congé-maladie... déjà qu'en tant que fille, on est quasi obligée de pondre une fois par mois et d'enfanter dans la douleur alors... n'en ajoutons pas.
Donc là, normalement, j'échappe à ce type de questions, et aussi à l'analyse graphologique. (Voir ci-contre pour les analystes expérimentés en graphologie et autres Champollion en herbe...).
Par contre, il va y avoir des questions du même genre...
"c'est qui votre auteur préféré?" (autre version du "de qui vous êtes vous inspirée pour vos travaux?")
Et si vous répondez
- "le Catalogue Leroy Merlin ! ", ça ne fera malheureusement rire que vous. (Et ça ne sera pas volé).

12 commentaires:

Double Vitrage a dit…

Préparez-vous plutôt à
- êtes vous prête à emménager à DIjon / Toulouse / Castres / Le Mans / Mulhouse / Montpellier / Trifouilly-les-Serfouettes ?
- comment pensez-vous négocier l'écart qui existe entre votre recherche et les enseignements qui vous seront confiés ? En d'autres termes : ça vous ennuyera pas trop, avec votre doctorat de sciences politique, de faire les TP d'informatique ?
- comment envisagez-vous votre intégration auprès de notre équipe de recherche, le BLASFEME ?
Et sans doute des questions sur le post-doc, l'expatriation, les motivations qui vous poussent à demander un poste dans telle fac, les précédentes expériences d'enseignement, etc... La couleur préférée, comme dans "Sacré Graal", ça vient après.

Anonyme a dit…

Une manière de bien appréhender la chose, c'est de se dire que la première place est choisie bien avant l'audition, qui n'a donc guère d'importance. Ca décontracte, et du coup ça passe mieux !

En même temps ce serait peut-être dommage, car il semble que le stress des rendus de manuscrit/soutenance de doctorat/auditions nous fournisse des posts d'excellente qualité !! (bien sympa le brouillon...)

Bon courage et bonne chance,
ohu

concombremasquée a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
machiavel007 a dit…

Non concombre masqué, tu ne parleras pas :-) Ceci est une honteuse (mais temporaire)entreprise de censure que j'assume entièrement...

- vous voyez l'image du barde Assurancetourix dans Asterix, qui veut toujours chanter une chanson la fin et qui se fait assomer par le poissonier du village qui lui dit "non! tu ne chanteras pas! non tu ne chanteras pas!" . Beh voilà, le poissonier du village des fous, c'est moi.

concombremasquée a dit…

Ca me fait plaisir, ça veut sans doute dire que j'ai bien trouvé ! Chic alors... Bon courage pour la suite, qu'est-ce que tu fais après les auditions ?

machiavel007 a dit…

Après les auditions, il y a deux possibilités: en cas de mauvaise nouvelle, je saute par la fenêtre après avoir bu toute seule une bouteille de vodka et tué plein de petits chatons. En cas de bonne nouvelle, je bois quand-même la bouteille de vodka mais avec des amis, sans sauter par la fenêtre et sans tuer de petits chatons...Et je sais que tout le monde aime bien les petits chatons, alors...

DOuble vitrage a dit…

Ne faites ni l'un ni l'autre : les ATER, cela se prolonge, parfois, on peut rempiler pour une autre année. L'ATER est, mine de rien, le meilleur ami du chaton.

machiavel007 a dit…

j'ai déjà rempilé il y a 2 ans :-)

concombremasquée a dit…

Et mais si je ne me trompe, tu viens d'être recrutée, non ?

Toutes mes ficelles de caleçons, comme on dit par chez nous...

Anonyme a dit…

FELICITATIONS POUR LE RECRUTEMENT, EFFECTIVEMENT! Que d'émotion, de voir ainsi s'achever en beauté le parcours du petit canard thésard... Bravo bravo, et profite bien de ces instants de douce incrédulité qui accompagnent le moment où le sent que ayé, finie l'incertitude, on a désormais embrassé à vie la carrière!...

petitefille a dit…

oh !! daniel arasse ! il detaglio ^^ je reviendrai par ci par là souvent... a +

machiavel007 a dit…

merci à tous pour vos commentaires (j'aime beaucoup de commentaire de "double-vitrage" et du labo, le Blaspheme... c'est si vrai tout ça!)